Angkor

LE DISCOURS DES PIERRES 23

Pendant ce temps, les princes khmers s’étaient ligués contre lui, en particulier les fils du roi qu’il avait tué, et s’efforçaient de l’exter¬miner, lui et ses partisans. Comme ils ne parvenaient pas à leurs fins, la reine mère vietnamienne demanda de l’aide au roi de Huê, qui saisit l’occasion pour s’introduire dans les affaires du Cambodge. Il fut d’ailleurs rapidement ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 22

Les témoignages contemporains s’inscrivent en faux contre cette « découverte » : dans Angkor Vat même, des inscriptions précisent que les grands bas-reliefs de ce monument – face est, moitié nord et face nord, moitié est – ont été réalisés sur l’ordre d’un roi entre le 8 sep¬tembre 1546 et le 27 février 1564. Une autre inscription nous apprend que ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 21

C’est durant cette même période qu’une inscription au voisinage de Kompong Cham mentionne en 1566 le nom posthume Mahâpa- ramanibbânapada d’un roi dont on ignore s’il était maître du seul royaume alentour, appelé Jayavîraçaktinagara et connu déjà sous le règne de Jayavarman VII, ou s’il recouvre le nom d’Ang Chan… Le troublant xvie siècle Longvêk, fondée par Ang Chan, fut ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 20

Malgré notre ignorance des événements de cette époque, on peut y deviner de grands changements culturels et politiques. C’est en effet au cours de ce xiv siècle que se laisse entrevoir de façon omniprésente, à Angkor et au Cambodge, une doctrine bouddhique theravâda. Elle venait sans doute de Ceylan, encore que l’on n’ait aucun détail sur la manière dont les ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 19

Avec Jayavarman VIII, hindou et antibouddhiste, qui a régné de 1270 à 1295, on constate une révolution religieuse. On ne sait rien de son origine, mais on peut supposer qu’il était issu d’une famille royale rivale de celle(s) des deux rois précédents. On lui attribue d’abord, sans doute avec raison, la destruction massive des images du Buddha – et, à ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 18

À partir du xive siècle, l’absence à peu près totale d’inscriptions va obliger à se tourner vers les chroniques royales. Ce sont ces documents qui, faute de mieux, vont servir à élaborer une histoire du Cambodge étonnante et assez triste. L’historien Michael Vickery a montré combien ces sources, tant cambodgiennes que siamoises, devaient être considé¬rées avec prudence, notamment pour les ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 17

En dépit des précautions que l’on espère prises par les responsables du marché de l’art, il demeure affligeant de voir passer régulièrement en vente des œuvres fort connues, intactes ou hélas mutilées, qui n’auraient jamais dû quitter leur pays d’origine compte tenu de la légis¬lation internationale en vigueur. Dans les cas les plus heureux, ces œuvres, une fois identifiées, sont ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 16

Après la publication des premiers catalogues et des premières études approfondies de George Cœdès, Henri Parmentier, George Groslier ou Paul Bellugue dans les années 1900-1920, on doit à Philippe Stern d’avoir permis le redressement de la chronologie de l’art khmer, faussée jusque-là par une mauvaise interprétation de certaines inscriptions. La méthode employée par Stern pour parvenir à cette nouvelle chronologie ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 15

Le bronze et, d’une manière plus large, les métaux précieux dont certaines inscriptions font mention, tels l’argent ou l’or, ont aussi été largement employés. La technique de fonte à cire perdue semble avoir été dominante et a permis aux artistes de s’exprimer avec une grande liberté pour réaliser notamment des sculptures colossales, comme le célèbre Vishnou couché du Mébon occidental ... Read More »

LE DISCOURS DES PIERRES 14

Créé le 12 août 1919 par un arrêté du gouverneur général de l’Indo¬chine Albert Sarraut et inauguré officiellement le 13 avril 1920, le musée Albert-Sarraut, aujourd’hui Musée national du Cambodge, est l’œuvre de George Groslier, qui en fut le conservateur jusqu’à sa mort en 1945. Avant même la création du Musée national, dès 1909, une modeste institution muséographique avait trouvé ... Read More »