Laos

Savannakhet 5

Les curiosités VAT PHU. A une trentaine de km au sud de Paksé, mais sur la rive droite du Mékong, se trouve le fameux Phou Khao, ou Phou Bassac, dont le sommet forme une excroissance d’un caractère tellement extraordinaire qu’elle fait penser à un immense linga, d’où son nom sanskritisé de linga parvata, «la montagne qui est un linga». De ... Read More »

Savannakhet 4

L’ARRIÈRE-PAYS DE SAVANNKHET Quittant la ville par le Nord, la route n° 13 conduit jusqu’à Thak- hek, capitale de la province de Khammouan, après avoir traversé la région des rapides de Kèngkabao et le pont de la Sé Bang Fai. Il faut signaler qu’au km 15 se trouve le carrefour qui mène à Ban That, village renommé dans tout le ... Read More »

Savannakhet 3

Les quartiers latéraux La protection rituelle du génie de la ville et de la hiérarchie bouddhique ne se limite pas à leur environnement immédiat. Elle est projetée par le relais de quatre monastères : deux en amont,deux en aval, qui correspondent (symboliquement) aux quatre quartiers des orients de la ville. Ainsi voit-on chacun de ces quartiers, même ceux non peuplés ... Read More »

Savannakhet 2

Le centre urbain Au centre de la ville, on trouve d’abord ses fondations mythi¬ques, religieuses et politiques. L’AUTEL DES GÉNIES FONCIERS. Le mythe de fondation de la ville raconte que le territoire actuel de Savannakhet était sous la dépendance d’un «muang» (chefferie) non lao car dirigé par des seigneurs Phou Thaï qui, venant de la région de Thakhek, s’étaient établis ... Read More »

Savannakhet

«Pourquoi aller à Savannakhet, il n’y a rien à visiter?» C’est parfois en ces termes que l’on essaie de décourager le candidat au voyage dans «le territoire paradisiaque», traduction littérale de Savannakhet. De fait, d’un point de vue «touristique», la ville n’offre aucun des trésors d’architecture des deux capitales du Nord. Mais là réside l’intérêt de la visite : en ... Read More »

Louang Prabang 3

A L’OUEST DU PHOUSI : IA ROYAUTÉ PRIMORDIALE SOUS-JACENTE VAT AHAM, notable surtout parce qu’il abrite : 1. L’autel des génies expressément protecteurs de la royauté: le Ho Phi Khon ou Ho Devata Louang, 2. Les masques rituels des Pou Nheu Nha Nheu (ainsi que le Sing Kèo Sing Kham), figures des ancêtres des Laotiens. La légende raconte qu’au début ... Read More »

Louang Prabang 2

LES DEUX FACES EST ET OUEST DE LA ROYAUTÉ De part et d’autre du Phousi, on retrouve, nettement distinguées, les deux composantes de la royauté : du côté du fleuve, la royauté officielle, apparente, administrative et masculine; en arrière du Phousi, la royauté sous-jacente, primordiale, ancestrale et féminine. A L ’EST, LE PALAIS ET SON QUARTIER Le Palais Rebâti en ... Read More »

Louang Prabang

A quelque 300 m d’altitude, perdue dans la montagne (il peut y faire frais en hiver), son destin s’explique d’abord par la conjonc¬tion de trois facteurs géographiques: – Confluent des voies caravanières. – Cœur du premier vrai bief navigable du Haut Mékong. – Bassin agraire substantiel. Et là, un site doublement favorable : • au confluent de la Nam Khan ... Read More »

Vientiane 4

La ville haute chinoise: plaisirs et affaires Ce quartier mandarinal étant également celui de la «notabilité économique», il s’est logiquement accompagné de la présence parallèle d’une communauté chinoise (malgré tout «rejetée» vers l’intérieur des terres), avec vie urbaine ludique et quartiers d’affaires. RUE DU BOUN. La «me de la fête» constitue l’axe de transi¬tion entre le «sacré» vers le fleuve, ... Read More »

Vientiane 3

La deuxième couronne circonstancielle: La ville «coloniale» A la périphérie de cette ville royale et administrative se sont greffés, du fait du Protectorat, les quartiers des représentants précaires de la gestion administrative, les quartiers français et de mouvance française aux accents indiens et vietnamiens. A l’ouest du quartier du palais, place du Jet d’Eau, on trouvait ainsi la Mission Culturelle ... Read More »