Voyage En Asie 5

LA MONGOLIE 58

Le lendemain, nous prîmes congé de nos hôtes. Nous décidâmes de rentrer, notre mission étant accomplie. Touchegoun Lama nous expliqua qu’il «allait parcourir l’espace». Il voyageait par toute la Mongolie, vivant aussi bien dans la simple yourta du berger et du chasseur que sous la tente splendide des princes et des chefs de tribus, entouré de vénération profonde et de ... Read More »

LA MONGOLIE 57

La conversation commença. L’étranger commença par critiquer le gouvernement du Bouddha Vivant à Ourga. — Là-bas, ils délivrent la Mongolie, prennent Ourga, mettent en fuite l’armée chinoise et ici, dans l’ouest, on ne nous avertit pas. Nous ne bougeons pas ici, tandis que les Chinois massacrent nos compatriotes et pillent. Bogdo Khan pourrait, j’en suis sûr, nous envoyer des émissaires. ... Read More »

LA MONGOLIE 56

ÉMILE BOUILLANE DE LACOSTE (1904) Bouillane de Lacoste, au cours de son séjour à Ourga, assiste à une séance de chamanisme. Il rapporte aussi, indirectement, l’étonnant partage et la cohabitation du chamanisme et du lamaïsme. 2 juin. — Le Consul général de Russie m’avait recommandé de ne pas quitter Ourga sans aller voir un des nombreux chamans qui opèrent dans ... Read More »

LA MONGOLIE 55

Cinq ans après l’incident que nous venons de raconter, il a assisté à une autre cérémonie chamanique, qu’il a voulu comparer avec celle du bouc émissaire du temps de Moïse, et dont il a donné une description détaillée et précise: Ils appellent cette cérémonie «lâcher le bouc». A cette occasion, l’animal qu’on avait fourni était plutôt un chevreau. Deux chamanes, ... Read More »

LA MONGOLIE 54

John Bell, A Journey j’rom St Peters bourg to Pékin (1729-1732), Edimbourg, J.-L. Stevenson, 1965. Traduction de Michel Jan. LES «MISSIONNAIRES ANGLAIS» (1818-1840) Un siècle plus tard, un petit groupe de missionnaires, connus sous le nom de «missionnaires anglais» s’établit en Transbaïkalie, d’abord dans la petite ville de garnison de Selengisk, puis dans des maisons qu’ils firent bâtir de l’autre ... Read More »

LA MONGOLIE 53

Il existe donc, en somme, bien peu de choses à voir, et encore moins à admirer à Edchen-Koro. Les tentes ne contiennent rien de vraiment remarquable, l’ume exceptée. Comme partout ailleurs, dans les temples grands et petits, des oriflammes de couleur, des pièces de soie sales et poussiéreuses, quelques bibelots, un miroir au-dessus de l’ume, d’interminables prières écrites sur des ... Read More »

LA MONGOLIE 52

Au soir, nous reçûmes encore un dîner envoyé par le prince, et le lendemain matin nous quittâmes son palais, escortés de mandarins et de soldats armés de couteaux énormes et de fusils fabriqués sur place, longs, encombrants, maintenus par une faible armature de bois. On les tire, de même que les fusils thibétains, à l’aide d’une fourche, et le résultat ... Read More »

LA MONGOLIE 51

III. Hommes et dieux LE TOMBEAU DE GENGIS KHAN Marco Polo fut le premier à rapporter que Gengis khan «fut enterré au grand mont Altaï». Il précisait même: «Et sachez qu’une certaine coutume est observée : tous les Grands Cans et grands seigneurs tartares qui descendent de la lignée de Genghis Khan, quand ils sont morts, sont portés pour être ... Read More »

LA MONGOLIE 50

Depuis quatre jours nous ne voyons pas un pouce de terre cultivée. Pas d’arbres mais des pâturages intacts. Dans les vallées beaucoup de yourtes sauvagement gardées par leurs chiens et dont les Mongols eux- mêmes, par suite, n’approchent qu’aimés d’une trique. En dehors des eaux courantes, solitude immense. Du haut des sommets on ne voit qu’une véritable mer (un clapotis) ... Read More »

LA MONGOLIE 49

Les occupations des hommes sont très bornées; elles consistent uniquement à diriger les troupeaux dans les bons pâturages, et ce soin est plutôt un plaisir qu’une peine pour des hommes accoutumés dès leur enfance à monter à cheval. Ils ne se donnent de la fatigue que lorsqu’ils sont obligés de poursuivre des animaux échappés. Alors ils se mettent au grand ... Read More »