Voyage En Asie 6

LE TIBET 82

La juridiction intérieure de toutes ces congrégations est quelque peu pareille à celle d’un collège à Oxford, quoique les délits les plus graves doivent être déférés au Conseil d’État. «Les idoles, dit Nain Singh, diffèrent ici en grandeur et en laideur; mais, en général, les extrémités inférieures sont celles des hommes.» La note caractéristique qui distingue le monastère de De-bung ... Read More »

LE TIBET 81

C’était le premier toit d’or de Lhassa que j’eusse l’occasion d’étudier de près. On assure toujours qu’un des dômes au moins du Jo-kang est réellement fait de plaques d’or: après une investigation approfondie, je suis disposé à croire que, du moins, celui du milieu est fait entièrement du précieux métal; mais, en général, l’or est posé en couches épaisses sur ... Read More »

LE TIBET 80

C’est presque un marais, que les jardins de Lha-lu; ils offrent toutefois une partie sèche sur laquelle on a élevé 2 bâtiments: l’un est un pavillon qui sert à la fois de résidence d’été et de sanctuaire, l’autre est une grande serre vitrée; ni l’un ni l’autre n’offrent grand intérêt, quoique le premier soit assez ancien, et que, sous la ... Read More »

LE TIBET 79

Face à la rivière s’élève un roc gigantesque, plat et carré; sa surface est entièrement couverte d’une multitude de Bouddhas de toutes les tailles et de toutes les couleurs; on dirait de loin qu’une énorme carpette a été jetée sur le rocher pour le parer. Il y en a peut-être 20000, petits pour la plupart, hauts de 4 centimètres, rangés ... Read More »

LE TIBET 78

C’est ainsi que la courbe du Ling-kor entoure le Lu-kang qui s’étend au pied du Mar-pori. Le Lu-kang est certainement une des plus intéressantes curiosités de Lhassa; les Chinois sont d’accord avec les Tibétains pour en faire une des beautés de la ville: c’est un lac tranquille aux eaux claires et brunes, bordé de roseaux, abrité par des saules et ... Read More »

LE TIBET 77

Après cette tournée dans la ville, j’aurais eu de la peine à la trouver supérieure à une Résidence de troisième classe de l’Inde. Les maisons sont en général mal bâties; à peine les plus belles usent-elles de matériaux solides, de granit notamment. Mais si la description du Père Andrada était véridique à l’époque où il l’a faite, il faut avouer ... Read More »

LE TIBET 76

Mais, après un coup d’œil donné à ces monuments sacrés ou historiques, vous vous retournez vers le Potala ! Rien dans Lhassa, sauf peut-être l’intérieur du Jo-kang, ne vaut ce prélude magnifique. Si le voyageur sait que les portes de la Cathédrale lui sont fermées, il fera bien de s’asseoir quarante-huit heures sur l’éperon du Chag-pori, et de s’en retourner ... Read More »

LE TIBET 75

Oui! Lhassa serait encore Lhassa, ne fût-elle qu’une agglomération de huttes dans un désert de sable! Mais la magnificence du spectacle qu’elle offre est à jpeine imaginable. Rien n’y manque : architecture, arbres séculaires, verdoyantes et larges places, rivières, montagnes, tout à la fois concourt à rehausser l’admirable tableau qui s’offre du haut de ce belvédère. Et la beauté de ... Read More »

LE TIBET 74

L’ARRIVÉE DE L’EXPÉDITION A LHASSA Le 3 août, une pluie fine tombait dès l’aube; des collines en amphithéâtre une brume grisâtre descendait insensiblement dans la plaine; mais, au moment du départ, la pluie cessa, et le bord inférieur des nuages s’était allongé en une ligne nette et blanche quand la matinée fut passée. Notre direction était presque en plein est. ... Read More »

LE TIBET 73

La rampe est représentée par une perche en bois de saule qui longe les marches à un angle encore plus raide que celui de l’escalier. Il est encore plus difficile d’en descendre que d’y monter; et ce n’est pas peu dire. Il faut gravir les trois étages du Pedi djong pour trouver les seules chambres habitables de toute la construction; ... Read More »