SUR LA ROUTE DES SECTES 4

Les Binh-xuyên
Une autre secte, celle-là débarrassée de tout contenu religieux, a également pesé d’un poids non négligeable dans le Nam Bo : celle des Binh-xuyên. A ses débuts, ce n’était qu’une organisation de malfaiteurs, sévissant aux abords du village de Binh-xuyên, dans le delta. Faisant là loi dans l’agglomération saigonaise, son chef Bay Viên (alias Lê Vàn-Viên) sut se hisser jusqu’aux marches d’un pouvoir corrompu en entretenant des relations plus ou moins occultes avec les autorités coloniales et l’empereur Bao-Dai, tous deux opposés aux communistes.
Jouant habilement de son appui, la secte de Lê Vàn-Viên (les Binh-xuyên) gagna aisément à marchander sa neutralité, bien¬veillante ou malveillante, ou sa participation active à des conflits régionaux complexes. Une fois ralliés aux Français, les Binh-xuyên en tireront des avantages matériels: argent, armes, équipements divers qui leur permettront de pacifier les secteurs confiés à leur garde.
A l’instar des Caodaïstes, des Hoà-hao et des milices catholi¬ques de l’évêché de Phat-Diêm, eux aussi ont été utilisés comme supplétifs des forces du Corps expéditionnaire français.
Lê Vàn-Viên, nommé bientôt général, obtient un «sanctuaire» dans l’agglomération saigonaise (à Cho-lon) et ses forces s’élèvent à près de 20000 hommes armés de matériel militaire, de quelques pièces d’artillerie et même d’unités fluviales. Le chef des Binh- xuyên ne va pas tarder à contrôler des établissements de plaisir: dancings, tripots et notamment le casino du «Grand Monde». C’est dans l’une de ces entreprises plus ou moins occultes qu’il va construire sa fortune.
Après 1954, qui voit le départ des Français et l’arrivée au pouvoir de Ngô Dinh-Diêm, Lê Vàn-Viên se rapprochera des Hoà-hao et des Caodaïstes pour s’opposer au candidat des Américains. Après plusieurs semaines de combats et notamment à la bataille de Rung-sach, les sectes doivent céder le pas. Lê Vàn-Viên se réfugiera en France où il finira ses jours.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*